Bienvenue sur notre site officiel!

Siège Social:

Abidjan, Cocody-Vallon

Courriel:

fpi@fpi-ci.com

Téléphone:

+225 27 22 59 19 43

  • Accueil
  • Depuis Transua  / Affi N’Guessan, Pdt du FPI : ‘’Le FPI n’est pas mort, il est toujours vivant’’

Depuis Transua  / Affi N’Guessan, Pdt du FPI : ‘’Le FPI n’est pas mort, il est toujours vivant’’

12-08-22 H Eponon Commentaires fermés

Le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N'Guessan, a animé un meeting à Transua, dans le Gontougo, ce vendredi 5 août 2022, où il a expliqué aux populations la direction dans laquelle évolue la Côte d'Ivoire, l'existence du FPI et de ses ambitions.

Face à ces populations, sorties nombreuses pour l'écouter, le président Pascal Affi N'Guessan a fait savoir que le FPI n'est pas mort, qu'il est toujours vivant, malgré la perte du pouvoir, lors des moments difficiles, en 2011. ‘’Si je suis sorti de prison et que je continue à parcourir la Côte d'Ivoire, et aujourd'hui je suis à Transua, c'est parce que l'ambition que nous avons d'aider la Côte d'Ivoire, de transformer la Côte d'Ivoire, est restée intacte. Et c'est l'ambition que nourrissent tous les militants’’, a-t-il fait savoir.

Avant de souhaiter que le FPI revienne au pouvoir pour achever ce travail, parce qu'il a beaucoup de chose à apporter à la Côte d'Ivoire. ‘’Si aujourd'hui, il y a un préfet à Transua, c'est grâce au FPI’’, a-t-il affirmé, avant de soutenir qu'il ne s'agissait pas, à l'époque où le parti était au pouvoir, de donner seulement des préfectures et des communes, mais qu'il fallait enrichir les parents paysans.

Le président du FPI a, lors de son meeting, à Transua, déroulé un pan de son programme dédié au monde rural, aux paysans. ‘’La terre sera immatriculée. Chaque famille aura son titre foncier et il n'aura plus de palabre. Nous ferons en sorte que ceux qui se mettent ensemble puissent bénéficier du soutien de l'État. Il faut que la terre soit mise en valeur pour rapporter de l'argent à ceux qui sont les propriétaires terriens, mais pour apporter aussi de l'argent au gouvernement’’, a-t-il proposé.

L'ambition du FPI, selon le président Affi, est que ‘’la Côte d'Ivoire soit le grenier de l'Afrique de l'ouest’’. Pour lui, tout ce qui est nourriture sera valorisée au même titre que l'hévéa culture, le palmier à huile, la cacaoculture, et soutient que le développement de la culture vivrière sera un axe majeur de sa politique ainsi que la mécanisation agricole. ‘’Notre objectif est de créer des ateliers régionaux de mécanisation agricole. Il n'aura plus d'exportation de produit bruts’’, a-t-il expliqué.

Le FPI, selon le président du Conseil régional du Moronou, a souhaité, à l'époque, que tous les villages soient communalisés. ‘’Parce que pour diriger, il y a deux façons. Tous les pouvoir son entre les mains du pouvoir. C'est ce qu'on appelle la centralisation. Demain, si je suis à la tête de l'État, il va avoir la régionalisation. Ça veut dire que tout l'argent de l'État ne restera pas entre les mains du président et de ses ministres. Nous allons faire en sorte pour que ce qui revient au Gontougo lui soit versé, pour que ce qui revient à Transua lui soit versé’’, a-t-il poursuivi.

Le président Affi va encore plus loin en affirmant : ‘’Si demain je suis Chef de l'État, le budget de la mairie sera multiplié par dix (10). Nous allons tout changer. Même dans le domaine politique, économique, social et culturel’’.

Face à ces populations composées d'une cinquantaine de chefs traditionnelles avec à leur tête Nanan Kouakou Daté, chef du canton Akouamon, représentant le président du collectif des chefs et Reines-Mères du département de Transua, le président Pascal Affi N'Guessan a souligné que le FPI ne peut pas réaliser tout cela sans le soutien des populations. Parce que c'est ceux qui ont le pouvoir et qu'ils le donne à qui ils veulent et quand ils veulent. ‘’Il faut qu'on soit avec vous, qu'on vienne vous voir pour partager avec vous cette ambition et solliciter votre soutien pour que le moment venu, nous soyons ensemble pour la transformation de cette Côte d'Ivoire’’, a fait savoir le président Affi.

Le Maire de Transua s'est fait représenter à ce meeting par son 3ème adjoint qui a souhaité la traditionnelle bienvenue à ses hôtes : ‘’c'est avec une immense joie et plaisir de vous accueillir ici à l'occasion de votre visite fraternelle à Transua’’.